News story
Résultats d'entreprise   1 déc. 2020 15:51:28

Sika: le CEO confirme vouloir atteindre les objectifs 2023

Zurich (awp) - Le fournisseur de l'industrie de la construction Sika souffre lui aussi de la seconde vague du coronavirus. A l'interne, il y a plus de cas parmi les collaborateurs, a relevé le directeur général (CEO) Paul Schuler, mardi dans une interview à Finanz und Wirtschaft. Du point de vue de la direction, cette seconde vague est toutefois moins grave que la première. La plupart des chantiers et l'industrie continuent à tourner.

Le CEO attribue la robuste constitution de son entreprise à sa large diversification et à sa direction orientée régionalement. Il se dit confiant de retrouver le chemin de la croissance dès l'an prochain. Au plus tard en 2022, le taux de croissance organique du chiffre d'affaires de 6-8% visé sera de nouveau atteint, selon lui.

M. Schuler a aussi confirmé les objectifs du groupe pour 2023 et estimé qu'ils seraient certainement atteints. A moyen terme, la croissance va se poursuivre et le chiffre d'affaires annuel se rapprochera relativement rapidement des 10 milliards de francs.

Cette année cependant, le chiffre d'affaires sera en recul par rapport à 2019, mais c'est en premier lieu dû aux variations des cours de change, qui auront un effet négatif d'environ 480 millions de francs. Sans cela, l'entreprise réaliserait un nouveau chiffre d'affaires record, selon le CEO. Au niveau opérationnel, le résultat sera stable ou légèrement supérieur à celui de 2019. La marge opérationnelle s'inscrira en légère hausse.

Le CEO a aussi indiqué qu'il y a quelques pays du monde intéressants et dans lesquels le groupe n'est pas encore présent, notamment en Asie centrale et en Afrique. Le groupe veut aussi s'étendre dans de gros pays. En Chine par exemple, il est en train de construire 18 fabriques et deux autres sont planifiées. "Il y a aussi des blancs aux Etats-Unis", a relevé le patron.

Ce dernier voit aussi de la marge pour des acquisitions et n'a pas l'intention de racheter ses actions parce qu'il ne saurait pas quoi faire de son argent. Le groupe veut s'étoffer, même si c'est plus difficile avec la pandémie, car il n'est pas facile de mener des discussions en ligne, sans contact direct.

kw/rw/rp/lk


Sur le même thème

RÉSULTATS D'ENTREPRISE28 janv. 2021 06:45:34 SGS voit ses ventes reculer en 2020

Titres concernés

N/A