News story
Résultats d'entreprise   1 déc. 2020 16:42:24

Adecco revoit à la hausse ses ambitions en matière de rentabilité

Zurich (awp) - Le géant du placement de personnel Adecco a présenté sa nouvelle feuille de route lors de sa journée dédiée aux investisseurs mardi. La marge brute opérationnelle (Ebita) doit s'inscrire dans un couloir de 3,0 à 6,0%, contre 2,5% à 5,0% sur la période 2017-2020.

La conversion de liquidités doit s'inscrire à au moins 90% en moyenne, de manière à alimenter les investissements ainsi que la politique de rémunération croissante des actionnaires, précise un communiqué.

"Nous ne sommes pas satisfaits de notre taux de croissance réalisé ces dernières années", a déclaré le directeur général, Alain Dehaze, lors de cette journée.

L'entreprise se concentrera par ailleurs sur les trois piliers d'activités, érigés au cours de la période précédente, pour soutenir sa croissance.

La marque Adecco exercera un accent particulier sur la conquête de parts de marché et l'amélioration de sa rentabilité au travers notamment d'un processus de numérisation et une diversification de sa palette de services. Sur le plan organisationnel, cette division sera encore fractionnée par régions géographiques.

L'unité Talent solutions - spécialisée dans le recrutement et la réorientation professionnelle - et la division Modis - orientée vers le conseil technologique - complètent les segments primaires

Les subdivisions Flexible et Permanent Placement, Career Transition, Outsourcing, Consulting and Other Services, Training, Upskilling and Reskilling composent l'ossature des segments secondaires.

___ Une mise en appétit à rassasier

Adecco rappelle au passage avoir constaté une performance au troisième trimestre légèrement supérieure à ses propres projections. L'adoption de mesures de confinement dans de nombreux pays européens n'a pas eu d'impact aussi important qu'attendu et la tendance observée en octobre et en novembre trahit un rétablissement progressif.

Vontobel ne cache pas son appétit pour de plus amples détails tant sur le plan stratégique que financier. De prime abord, le nouveau plan s'apparente à un nouveau remodelage organisationnel assorti d'objectifs très semblables aux précédents, qui n'ont été que partiellement concrétisés, note la banque de gestion.

La Banque cantonale de Zurich accueille, elle, des ambitions "attrayantes".

Les nouvelles du jour laissaient les investisseurs froids. A la clôture, le titre a cédé 0,07% à 55 francs dans un marché SLI en baisse de 0,09%.

jh/al/fr


Sur le même thème

Titres concernés

N/A