News story
Marchés et bourses   1 déc. 2020 16:07:09

Wall Street démarre en solide hausse après son meilleur mois depuis 1987

New York (awp/afp) - La Bourse de New-York démarrait en solide hausse mardi après avoir inscrit un mois de novembre historique, le meilleur depuis 1987.

A 14H40 GMT, l'indice des valeurs vedette Dow Jones avançait de 1,11%, le Nasdaq à forte coloration technologique augmentait de 0,74% et l'indice S&P 500, le plus représentatif du marché, gagnait 1,04%.

Lundi, bien que modestement en baisse à la clôture, Wall Street avait conclu son meilleur mois depuis 33 ans, les trois indices inscrivant une hausse mensuelle à deux chiffres: +11,8% pour le Dow Jones et le Nasdaq, +10,8% pour le S&P 500.

Le Dow Jones avait toutefois terminé la séance à 29.638,64 points (-0,91%), le Nasdaq à 12.198,74 points (-0,06%) et le S&P 500 à 3.621,68 points (-0,46%).

"Aujourd'hui, c'est le premier jour de décembre. C'est important car la première séance d'un nouveau mois a souvent une tendance positive parce que de l'argent frais arrive sur le marché", a indiqué Patrick O'Hare de Briefing. "Ce premier jour de décembre semble bien parti pour accueillir de nouveaux flux, en tout cas en début de séance", a souligné l'expert.

La performance de novembre a été tirée par les nouvelles favorables autour des vaccins contre le Covid-19, une plus grande clarté sur le front politique après l'élection présidentielle et l'espoir d'une meilleure reprise économique.

Mardi, la nouvelle positive est de nouveau venue de Pfizer (+2,01% à l'ouverture) et de son partenaire BioNtech qui ont déposé leur demande d'autorisation de vaccin au régulateur européen qui donnera son feu vert ou non d'ici la fin du mois.

Leur concurrent Moderna, la star du marché la veille (+20,24% à la clôture), poursuivait sur sa lancée (+10,97% à l'ouverture).

Sur le Nasdaq, Tesla menait la danse en hausse de 3,42% alors que l'action du constructeur de voitures électriques va être ajoutée à l'indice S&P des 500 plus importantes sociétés américaines le 21 décembre, une nouvelle qui était attendue.

La plateforme de vidéoconférences Zoom, qui a vu son audience exploser avec les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, perdait 11,76% malgré des résultats trimestriels multipliés par trois par rapport à 2019.

Les analystes se demandent si une telle croissance peut continuer dans le monde d'après-Covid alors que le titre a grimpé de 600% en un an.

Les marchés attendaient également les interventions du président de la Fed, Jerome Powell et du secrétaire au Trésor de Donald Trump, Steven Mnuchin, devant une commission du Sénat où il sera question du plan de soutien à l'économie.

Sur le marché obligataire, le taux sur les bons du Trésor américain à 10 ans grimpait à 0,8865 contre 0,8389% la veille.

afp/rp

Sur le même thème

MARCHÉ DES DEVISES28 janv. 2021 02:26:08 Tokyo ouvre en net repli après la douche froide de la Fed

Titres concernés