Relevant securities
Name Last Daily variation 52-week high 52-week low Daily volume
Bucher Industries N CHF 337.80 --- (---) 362.40 273.60 ---
Bucher franchit la barre des 3 milliards de recettes en 2018
(31.01.2019 / 14:15:00)

(ajoute détails par secteur d'activité, commentaires d'analystes, cours de Bourse)

Zurich (awp) - Le constructeur de machines agricoles et de véhicules utilitaires Bucher Industries a bouclé l'exercice 2018 sur un chiffre d'affaires en forte progression. Evoquant une hausse "réjouissante" des marchés, l'entreprise zurichoise affirme jeudi s'attendre à une "nette progression" de ses résultats, qui seront publiés le 6 mars.

Pendant l'année écoulée, Bucher a vu ses ventes bondir de 15,8% à 3,07 milliards de francs. Ajustée des effets de change et d'acquisition, la croissance est ramenée à 13,4%, précise le groupe industriel dans un communiqué. Les entrées de commandes se sont étoffées de 11,7% à 3,21 milliards.

Le chiffre d'affaires réalisé par Kuhn Group (machines agricoles), principale division du groupe, a bondi de 12,0% à 1,20 milliard de francs, malgré une situation difficile sur le marché nord-américain, en raison de la chute des revenus des paysans due entre autres aux taxes douanières chinoises à l'importation de produits agricoles étasuniens.

Les ventes de Bucher Municipal (véhicules de voirie) se sont envolées de plus d'un quart (+26,6%) et dépassent désormais le demi-milliard. La bonne conjoncture dans les marchés-clés en Europe et en Australie a soutenu la demande, et la rentabilité de la division devrait être "nettement supérieure à l'année précédente", selon le communiqué.

Commandes dégarnies pour Specials

Toutes les unités d'affaires ont contribué à la croissance, y compris Specials (+13,7% à 309 millions de francs). Cette dernière a en revanche vu son carnet de commandes passer sous les 80 millions (-11,6% en termes organiques). La division a souffert notamment des difficultés de financement rencontrées par ses clients en Europe de l'Est et en Turquie.

L'acquisition des activités de distribution de la marque New Holland à l'importateur Grunderco en octobre dernier devrait cependant permettre à la Bucher Specials de maintenir ses recettes et sa rentabilité à niveau.

La copie rendue par Bucher s'inscrit dans le haut de la fourchette des prévisions du consensus. Les analystes sollicités par AWP tablaient en moyenne sur des entrées de commandes à 3,18 milliards de francs et un chiffre d'affaires de 3,03 milliards.

Forte d'un carnet de commande de 1,14 milliard au bouclement de l'exercice - supérieur de près d'un cinquième (+18,4%) à celui un an plus tôt - et au vu des attentes conjoncturelles, la direction de Bucher s'attend pour 2019 à des ventes et des résultats "de l'ordre de ceux du bon exercice 2018".

La communauté financière a plutôt bien accueilli les chiffres de l'industriel zurichois. Dans son commentaire, UBS juge les ambitions brossées par la direction pour 2019 "conservatrices mais stables" et reconduit sa recommandation d'achat de l'action (buy).

Même son de cloche chez Vontobel, dont l'analyste souligne la résilience de la demande grâce au portefeuille diversifié, ainsi que les bénéfices structurels et les contributions des acquisitions.

Plus circonspecte, la banque Vontobel signale un ralentissement de la croissance dans presque toutes les divisions, et relève qu'au vu des objectifs formulés, la tendance devrait se poursuivre. Etant donné l'absence de catalyseurs positifs du cours, l'établissement privé zurichois campe sur "hold".

A la Bourse suisse, les premiers chiffres de Bucher n'ont pas vraiment suscité l'enthousiasme. Après avoir plongé de près de 2% après l'ouverture, la nominative est revenue à l'équilibre dans la matinée. A 13h40, elle reculait encore de 0,40% alors que le marché dans son ensemble (SPI) se maintenait péniblement dans le vert (+0,05%).

buc/al/jh

Search parameters
Search text
Search only news headlines
Date from to
Time from to
Search