Relevant securities
Name Last Daily variation 52-week high 52-week low Daily volume
General Electric Rg USD 11.37 --- (---) 12.235 7.65 ---
GE dans le vert au 4e trimestre, règle un litige lié aux subprime
(31.01.2019 / 13:23:47)

New York (awp/afp) - General Electric (GE) a annoncé jeudi des résultats en demi-teinte au quatrième trimestre 2018, affectés par les difficultés continues de sa division Energie, qui comprend l'ancien fleuron industriel français Alstom.

Le groupe est repassé dans le vert, enregistrant un résultat net de 574 millions de dollars mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, le bénéfice est de 17 cents contre 22 cents attendus en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires de 33,28 milliards de dollars, en hausse de 5,3% sur un an, est lui supérieur aux 32,59 milliards escomptés.

L'ancien conglomérat industriel américain, qui essaie de convaincre les investisseurs de sa capacité à surmonter le retournement du marché de l'énergie, est parvenu à écarter de son chemin un obstacle judiciaire particulièrement ennuyeux.

GE a indiqué être parvenu à un accord de principe avec le ministère américain de la Justice (DoJ) pour solder une enquête contre sa filiale WMC, qui accordait des crédits immobiliers à taux variables (subprime) à des ménages très peu solvables.

Cet accord comprend le versement d'une amende de 1,5 milliard de dollars, a précisé le groupe, soit exactement ce que prévoyait GE, qui avait déjà inscrit une charge de 1,5 milliard dans ses comptes trimestriels au premier semestre 2018 en anticipation d'un compromis.

GE, dont le bras financier GE Capital Corp avait racheté en 2004 WMC avant de la revendre trois ans plus tard après de premiers signaux de la crise des "subprime", doit encore faire face à de nombreux recours judiciaires introduits par les particuliers. Ces derniers lui réclament 3,4 milliards de dollars au total.

A Wall Street, l'action GE bondissait de plus de 7% dans les échanges électroniques de préséance, les investisseurs semblant soulagés de voir que le groupe va se concentrer désormais sur sa relance.

A l'origine de nombreuses inventions - la lampe à fluorescence, la transmission radio, le réfrigérateur, le silicone, le réacteur d'avion, le pilotage automatique des avions ou le réacteur nucléaire civil - GE est devenu l'ombre du mastodonte ayant dominé l'industrie mondiale pendant des années en raison de mauvais paris dans les énergies fossiles et d'erreurs de management.

La division Energie ne montre toujours pas de signe de stabilisation. Elle a vu son chiffre d'affaires trimestriel plonger de 25% au quatrième trimestre et enregistré une perte opérationnelle de 872 millions, ce qui a complètement absorbé une partie des bénéfices de l'aéronautique -- moteurs d'avions dont le réacteur de nouvelle génération LEAP --.

afp/al

Search parameters
Search text
Search only news headlines
Date from to
Time from to
Search