Relevant securities
Name Last Daily variation 52-week high 52-week low Daily volume
CAC 40 EUR --- --- (---) --- --- ---
Euronext BEL-20 EUR 3,248.23 --- (---) 4,201.35 2,406.75 ---
AEX EUR --- --- (---) --- --- ---
SLI Swiss Leader Pr CHF 1,477.83 5.36 (+0.36%) 1,723.72 1,110.18 ---
DAX EUR --- --- (---) --- --- ---
FTSE 100 GBP --- --- (---) --- --- ---
PSI Geral EUR 3,058.44 52.42 (+1.74%) 3,726.67 2,396.38 ---
IBEX 35 EUR 6,452.20 40.4 (+0.63%) 10,100.20 5,814.50 260,708,321
SPI CHF 11,994.43 43.5 (+0.36%) 13,570.28 9,340.77 ---
SMI CHF 9,587.15 31.01 (+0.32%) 11,270.00 7,650.23 ---
Les marchés européens encore sous le choc
(22.09.2020 / 18:17:10)

PARIS (awp/afp) - Les marchés européens ont pris peu d'initiatives mardi, au lendemain d'une forte baisse qui a remis au premier plan les incertitudes sanitaires en Europe.

Paris a clôturé dans le rouge (-0,40%), alors que Londres et Francfort ont faiblement rebondi de 0,43% et de 0,41%. A Zurich, le SMI gagné 0,29%.

"Il n'y a eu aucun changement sur les sujets brûlants du moment", a commenté à l'AFP Franklin Pichard, directeur de Kiplink Finance.

En Europe, les inquiétudes au sujet de la situation sanitaire demeurent élevées. Le sommet européen, prévu le weekend prochain, a été reporté d'une semaine en raison de la contamination au Covid-19 d'un officier de sécurité du président du Conseil européen Charles Michel.

La hausse des contaminations oblige par ailleurs les gouvernements à prendre des mesures de restriction.

En Angleterre par exemple, les pubs fermeront à 22 heures et le télétravail sera à nouveau encouragé. Ces mesures seront en place "peut-être six mois", a avancé le premier ministre Boris Johnson.

"Il est peu probable que l'impact économique soit aussi mauvais que craint au départ", estime David Madden, analyste de CMC Markets.

Aux États-Unis, ce sont surtout les interminables négociations au sujet d'un plan de relance qui ont fini par inquiéter les investisseurs, en plus du ton jugé insuffisamment accommodant du président de la réserve fédérale américaine Jerome Powell.

M. Powell doit s'exprimer au Congrès mardi et "il pourrait infléchir son discours" après les fortes pertes de lundi selon M. Pichard.

Les taux souverains des pays de la zone euro se sont légèrement tendus effaçant les mouvements de lundi. Le taux italien s'est détendu sensiblement, retrouvant son niveau de février.

L'automobile parmi les rares rebonds

Peu de valeurs ont rebondi significativement. C'est toutefois le cas des titres automobiles, qui avaient essuyé les plus lourdes pertes lundi: Peugeot a repris 3,63% à 15,27 euros et Renault 2,66% à 21,44 euros.

En Allemagne, Volkswagen a progressé de 0,91% à 134,82 euros.

Les banques restent sous pression

Après avoir évolué en hausse une bonne partie de la séance, les banques ont finalement terminé en léger repli: BNP Paribas a perdu 0,52% à 32,22 euros, Crédit agricole 0,57% à 7,62 euros et Société générale 0,10% à 11,65 euros. La chute des cours lundi s'est ajoutée à une enquête d'un consortium de journalistes qui accusent de nombreuses institutions bancaires mondiales d'avoir permis le blanchiment d'argent sale à grande échelle.

A Francfort, Deutsche Bank a reculé de 0,94% à 6,93 euros et a annoncé la fermeture d'un cinquième de ses agences bancaires en Allemagne.

Les indices en bref

Paris - CAC 40: -0,40% à 4.772,84 points

Francfort - Dax: +0,41% à 12.594,39 points

Londres - FTSE 100: +0,43% à 5.829,46 points

Milan - FTSE MIB: +0,54% à 18.895,59 points

Lisbonne - PSI 20: -0,87% à 4.121,94 points

Zurich - SMI: +0,29% à 10.355,57 points

Madrid - IBEX 35: -0,65% à 6,648.60 points

Amsterdam - AEX: +0,89% à 540,78 points

Bruxelles - Bel 20: -0,42% à 3.220,88 points

afp/rp

Search parameters
Search text
Search only news headlines
Date from to
Time from to
Search